Comme vous l’avez peut-être lu dans mes chroniques, j’ai été, comme beaucoup de personnes, atteinte par la maladie de Morton.  Aux deux pieds.

Le pied gauche a été opéré deux fois ; le pied droit, j’ai refusé et j’attends. Les médecins suisses m’ont préconisé des semelles orthopédiques. Mais pour une femme un tant soit peu coquette, c’est la catastrophe. Adieu les jolies chaussures, les chaussures fines. Les semelles sont toujours trop épaisses, même quand on vous garantit que se sont les plus fines, dernière génération.

J’ai commencé par accepter ce que je considérais, et considère toujours, comme une catastrophe et me voilà avec des horreurs aux pieds. Après deux ans de néanmoins douleurs j’ai jeté ces maudites semelles, très – trop – coûteuses et j’ai trouvé la solution : j’ai acheté des semelles du commerce trois quart, en cuir, avec un renforcement adapté pour la Morton ; cela  permet de porter toutes les chaussures, depuis la chaussure de randonnée jusqu’à la ballerine. Ces semelles coûtent environ 23.-Sfr et je les ai achetées à Lucerne, dans un magasin de chaussures pour pieds sensibles. Et je n’ai plus mal. Soulagement physique, soulagement financier.

Tout cela pour vous dire de ne pas désespérer, vous les trouverez sans doute dans d’autres pays. Elles existent depuis peu. Jusqu’à présent,  les pauvres patients que nous sommes devaient débourser trop d’argent ; une rente renouvelable versée aux podologues et autres…

Donc, bon courage et ne vous cassez plus les pieds.