Journal d’un lecteur d’Alberto MANGUEL – 2004
Babel, une collection de livres de poche – 2006 – 245 pages

250pxcarlspitzweg021.jpg

Der Bücherwurm de Carl Spitzweg, 1850

Dans le quotidien suisse Le Temps du 19 Décembre 2009, j’ai lu un article intitulé « Alberto Manguel, veilleur de livres », avec le chapeau suivant « L’écrivain canadien a bâti une bibliothèque hors du commun, trente mille livres, autant de voix qui peuplent un ancien presbytère. Visite amoureuse. »

A la lecture de cet intéressant article, je me souvins d’une émission de Bernard Pivot (en 2005, déjà) : « Double Je » qui m’avait passionnée et émerveillée. La visite du presbytère que Manguel avait acheté dans la Vienne et une discussion à bâtons rompus poursuivie de pièce en pièce, de rayon en rayon. Tout était conçu en fonction des livres. Les étagères avaient été fabriquées, taillées spécialement. Le résultat était époustouflant : le rêve d’un lecteur passionné.

A la suite de cet article j’ai commandé le « journal d’un lecteur ». Un pur régal.

Alberto Manguel y fait un tissage de soie et de soi. Tout en finesse.

A partir de livres aimés, lus et relus tels : les Mémoires d’outre-tombe (Chateaubriand), le Signe des quatre (Conan Doyle), le Désert des Tartares (Dino Buzzati) et  bien d’autres, il disserte sur la politique, ses rencontres, ses autres lectures et la beauté des saisons qui passent dans son jardin. Jamais, il ne s’abaisse à parler de son « moi » intime. Il entrelace les remarques, les réflexions philosophiques et les souvenirs de partout. Il en ressort un tissu dense.

Une question essentielle émerge de cette oeuvre : pourquoi lit-on ?
A la fin d’une autre de ses œuvres, Alberto Manguel répond que la lecture est peut-être « une consolation ».

Je ne vous ferai aucun résumé d’un tel bijou littéraire car « Je n’aime pas qu’on me résume un livre. Tentez-moi à l’aide d’un titre, d’une scène, d’une citation, oui, mais pas de toute l’histoire. Amis enthousiastes, quatrièmes de couverture, enseignants et histoires de la littérature sabotent une grande partie de notre plaisir de lecture en révélant l’intrigue ».

Amoureux de la lecture, ce livre est pour vous !

***