Propos sur un e-book

Je voudrais vous parler du cadeau exceptionnel que j’ai reçu pour Noël. Il s’agit d’un e-book Sony.

J’habite un petit village de Suisse alémanique et lire s’est avéré un réel problème.

  • Mes connaissances en allemand sont insuffisantes pour avoir du plaisir à lire des œuvres complexes ou longues. Et, tant de livres français me tentent et m’intéressent.
  • La bibliothèque du canton de Zoug est d’une rare indigence en ce qui concerne les livres en langue française.
  • Acheter un livre français coûte 25% plus cher en Suisse qu’en France.
  • Pendant des années je me suis fournie sur Amazon.fr et cela finit aussi par coûter cher. Néanmoins je continuerai, mais plus rarement.

CAR

Je vais pouvoir télécharger – gratuitement, le plus souvent – un grand nombre d’œuvres que je n’ai pas encore lues. La librairie canadienne et le projet Gutenberg  offrent de nombreuses possibilités intéressantes. Certes, les œuvres proposées sont relativement classiques, mais… on n’a jamais tout lu.

Lectrice passionnée, je dévore de nombreux livres par an. Désormais je pourrai disposer de deux outils de lecture : le livre papier et le livre électronique, léger et facile à transporter.

Le livre papier sera réservé exclusivement aux livres spécialisés ou récents. Une alternance et un équilibre, parfaits pour l’esprit, vont ainsi se créer et j’en suis enchantée.

 

J’ai commencé la lecture sur e-book de Maria Chapdelaine de Louis Hémon. C’est un grand classique de la littérature (franco-)canadienne que j’avais lu dans ma jeunesse et que je ne voulais pas racheter ; je l’ai donc téléchargé gratuitement. La manipulation et la lecture  sur l’écran sont agréables. Je vous rendrai compte dans les jours qui viennent de ce beau roman et vous  en donnerai toutes les références.

 

***