Brienz – Ebligen
(aller-retour)
8km

-

Brienz – Interlaken
17Km

Voici une promenade ou une randonnée à faire hors saison (novembre et mai conviennent parfaitement) : le flot des voitures est alors à son minimum. C’est une alternative agréable lorsque les téléphériques sont en révision et les chemins bien boueux. Le paysage est magnifique et aucun effort particulier ne vous est demandé.

A la sortie de la gare, longez la belle promenade aménagée qui permet de savourer le paysage, s’asseoir et contempler.

brienz04resize.jpg

Les hauts sommets se reflètent dans les eaux turquoises du lac.

brienz20resize.jpg
De tous côtés la vue est admirable et vers la gauche se dessinent les hauteurs du Hasliberg.

brienz14resize.jpg
L’église de Brienz, les sommets du Hasliberg

A droite ce sera Interlaken, but éventuel de votre randonnée.

Les chalets de bois sombre ornent cette rive du lac. Ne sortez pas de Brienz sans avoir visité le musée du bois et pénétré dans les nombreux magasins qui proposent – souvent – de véritables oeuvres d’art… en bois, bien sûr. Cher, malheureusement.

Première solution : suivre le bord du lac de Brienz, en empruntant les trottoirs qui font place, hors les villages, à des bords herbeux. Cette option ne convient pas aux parents accompagnés de jeunes enfants. La route est là. La prudence s’impose.

brienz03resize.jpg
Le sommet du Brienzer Rothorn

Autre solution : prenez, à gauche de l’église, le chemin de randonnée qui vous permettra de marcher à 200m environ au dessus du lac. C’est la via Jacobi autrement appelée «Chemin de Compostelle» européen.

brienz13resize.jpg
Entre Brienz et Interlaken vous pouvez parcourir 17km de cette Via Jacobi, c’est la 9ème étape qui mène de Rorschach (au bord du lac de Constance – Bodensee) à Genève.

«Le pèlerinage sur le tombeau de Saint Jacques à Saint-Jacques de Compostelle est l’une des plus importantes traditions spirituelles d’Europe. La Via Jacobi est une partie du chemin de Compostelle européen longeant le pied des Alpes, du lac Bodensee à Genève – à travers la Suisse. Les chapelles, les églises et les auberges s’alignent le long de la Via Jacobi, telles les perles d’un collier, offrant, avec le paysage culturel varié, une expérience formidable de la randonnée».

brienz05resize.jpg
«Alors que les uns considèrent davantage l’aspect spirituel du pèlerinage, les autres apprécient tout simplement le chemin, dont le tracé historique mène principalement à travers les régions frontalières des Alpes. Le tracé médiéval du chemin de Compostelle n’est cependant pas toujours évident, il pouvait rapidement changer à la suite d’intempéries. La Via Jacobi offre ainsi encore aujourd’hui la possibilité de choisir entre diverses variantes ou de les parcourir les unes après les autres. Autrefois, les pèlerins avaient aussi l’habitude d’effectuer les pèlerinages à plusieurs reprises».

brienz18resize.jpg
La pointe de l’Eiger
Attention: durant les mois d’hiver (1er décembre 2009 au 1er avril 2010), l’itinéraire entre Brienz et Interlaken n’est pas praticable sur toute sa longueur, car le pont suspendu (à 45m de hauteur) qui enjambe l’Underweidligraben est fermé. La déviation se fait par les chemins de randonnée officiels sur la rive sud du Lac de Brienz par Iseltwald et Bönigen. C’est la raison pour laquelle je vous conseillerais de rester en bas, au bord du lac.

Le train longeant cette rive, vous n’avez aucun souci à vous faire, il y a toujours une gare à proximité.

A consulter : le site du Jakobsweg

***