Engelberg et la cascade secrète
12 km

Généralement, en arrivant à Engelberg chacun veut prendre un téléphérique ou une télécabine ; se rapprocher des dieux et des cieux.

Mais,
Voici une délicieuse et reposante promenade au ras des pâquerettes, du lin des alpes et des trolles d’Europe.

cascadeengelberg0003resize.jpg

Garez-vous dans un parking longue-durée : pour 5.- Sfr vous serez tranquille pour la journée.
Gagnez alors la petite rue qui longe l’église et le cimetière. En quelques marches vous trouverez sur votre droite le chemin de promenade, direction Wasserfall-Fürenalp-Herrenrüti – attention, plus haut il y en a un second qui va à Ende der Welt.Vous voilà partis pour 3 heures environ.

cascadeengelberg0004resize.jpg

Croyez-moi, cette balade n’est pas une vacherie.

Traversez le grand champ qui, en hiver sert de piste de ski pour les petits et les débutants, puis descendez au carrefour. Traversez-le et empruntez la courte Schweizerhausstrasse, bordée par quelques beaux chalets et des maisons cossues.

Au bout de la rue, à gauche de la chapelle, le chemin de terre commence.
Plus de voitures ; le soleil et le silence ; une vue magnifique.
Des bancs sont là pour le plaisir de s’asseoir et de contempler. Savourez la vie.

cascadeengelbergcontrasteresize.jpg

Continuez jusqu’à Wasserfall où un grand café-restaurant permet de se restaurer. L’accueil n’y est pas spécialement sympathique et le service est très long… à moins que nous ne soyons tombés un mauvais jour…

Reprenez la route qui va au téléphérique de Fürenalp, dépassez-le de peu et tournez à droite dans la forêt. Passez le pont sur l’Aa. Le panneau jaune indique Engelberg. Vous passerez sur les hauteurs du golf, à flanc de montagne.

Au tout début de ce retour se cache ma cascade secrète.
Si vous la cherchez bien, vous la trouverez dans le sous-bois, sur votre gauche, au bout d’un petit chemin… cherchez-là, elle se mérite.

cascadeengelberg0008resize.jpg

Lorsque je suis fatiguée, agacée par la vie et le monde, je gagne ce petit coin perdu et calme ; je m’assieds et rêve en écoutant le chant de l’eau. Je deviens cascade.cascadeengelberg0011resize.jpg

Enfin régénérée et revigorée, je reprends le chemin longeant le golf. A travers champs et le long de l’Aa bouillonnante, je regagne Engelberg.

Bien sûr, ce n’est pas un exploit, ce n’est qu’une promenade facile. Mais d’un versant à l’autre vous éprouverez un réel plaisir. L’absence d’obstacle et de difficulté libère l’esprit qui, léger et joyeux, peut alors se consacrer au panorama.

***