En continuant notre promenade le long du lac de Zug, Sylvie et moi arrivons dans une crique qui sert de nursery.nids0028resize.jpg

Maman foulque a eu 4 petites foulques, minuscules boules noires à tête chauve, rouge orange. Elles sont protégées par les roseaux dans lesquels on aperçoit le nid. Semblable à nombre de mères, celle-ci est très attentive, donnant délicatement la becquée à ses petits.

Ils sont laids et attendrissants.nids0029resize1.jpg

Tout près d’eux, installés sur une petite pente empierrée au ras de l’eau, une famille cygnes a élu domicile.nids0022resize.jpg

Les parents encadrent quatre cygneaux beige clair âgés de quelques jours. Le père est cool et regarde ailleurs, la mère plus vigilante nous regarde arriver. Elle guette le moindre de nos mouvements. Nous approchons sans bruit et observons une distance respectueuse.nids0018resize.jpg
Tout va bien : les petits dorment, les parents nous acceptent.

C’est alors que deux femmes arrivent avec un gros chien non tenu en laisse, contrairement aux instructions locales. Prétentieuses, arrogantes et ironiques elles se moquent lorsque je les préviens que le chien en liberté présente un danger.

Preuve immédiate,
Les cygnes, inquiets pour leur progéniture, s’énervent, se dressent et soufflent avec fureur.

Les femmes n’en tiennent pas compte et rient de plus belle.

Les cygnes s’agitent et leur nervosité est telle que les petits se réveillent tout étonnés.

img3049resize.jpg
Photo Sylvie

Le chien, au demeurant guère intéressé par les oiseaux, reste tranquille et peu à peu les cygnes se calment.

nids0025resize.jpg

Néanmoins Sylvie et moi sommes furieuses, à deux doigts de cracher de colère à l’instar des cygnes. Nous jugeons intolérable cet irrespect de la nature. Quelle outrecuidance !

En colère et désolées, nous quittons les lieux.
Les cygnes du lac de Zug en verront bien d’autres…

***