Adligenswil(534m) – Udligenswil – Meierskappel – Rotkreuz
12 km

Quel que soit le sens que vous choisissiez, cette balade est un régal des yeux. C’est beau, très beau et super beau !!!

Si vous venez de Lucerne : le car postal 60.073 (ou 73) vous amènera en 15mn environ à Adligenswil (station « Post »). Tournant le dos à Lucerne, marchez quelques centaines de mètres en suivant les panneaux jaunes de rando. Montez la côte en direction du Dottenberg (750m), continuez vers Stegmatt et Udligenswil.

Udligenswil est à 4 kilomètres d’Adligenswil. Si vous êtes fatigués, au centre du village vous trouverez l’arrêt du car. C’est à Udligenswil qu’une petite entreprise cultive les radis rouges et ronds qui sont vendus dans la région en toute saison.

Maintenant, la promenade continue vers Meierskappel en passant par Hasli, Murletzen, Robmatt et Waldheim. Cette partie est délicieusement calme et reposante.

Peut-être rencontrerez-vous le très sympathique monsieur Carabin, alsacien de Saverne dont le nom figure en gros caractères sur la ferme. Il s’est installé sur les hauteurs, entre Robmatt et Waldheim, il y a plus de 30 ans. Choix ou hasard ?
Il a une vue imprenable sur la liberté.

A moins que vous ne rencontriez un chevreuil si appliqué à savourer les pousses de printemps qu’il ne s’apercevra qu’au dernier moment de votre présence. Apeuré, il gagnera par bonds successifs les sous-bois. Fugace merveille qui laisse au coeur un sentiment de culpabilité. Celle d’être le pire prédateur de cet animal délicat.

Au Dietisberg, tournez à gauche vers le Steintobel et Chüntwil pour atteindre Rotkreuz. Vous descendrez le long du ruisseau.

Si vous êtes las d’avoir parcouru ces 4 nouveaux kilomètres, tournez à droite pour redescendre sur Meierskappel.
Dans les deux cas vous trouverez le moyen de transport qui vous ramènera chez vous : car postal ou train.

J’ai fait cette promenade plusieurs fois. Je la refais toujours avec bonheur car la vue est unique. On se trouve en face du Rigi, à mi-pente ; à la vitesse de nos pas on longe cette belle montagne. Nous sommes dans un film au ralenti et prenons le temps d’admirer le panorama.
En fait, ce n’est pas un panorama que nous admirons mais plusieurs : le Rossberg, le Zugerberg et le lac de Zug. Les Mythen, la région de Schwyz et le Fronalpstock. Les montagnes de l’Obwald et du Nidwald.
L’embarras du choix ; le rêve d’un citadin.

Quant aux enfants, ils n’éprouveront aucune difficulté et pourront s’ébattre chemin faisant.

***